Faut il désembouer avec une pompe ou un circulateur

 

Différences entre un désembouage au moyen d’une pompe ou d’un circulateur de chaudière

-

Il est important de bien comprendre la différence entre un circulateur de chaudière utilisé pour désembouer l’installation de chauffage et une pompe de désembouage qui aura également pour tâche de désembouer la même installation car on vous proposera sous la même appellation soit une technique utilisant le circulateur interne de la chaudière pour faire circuler le produit de nettoyage, soit une pompe externe qui fera circuler le produit de nettoyage avec un débit trois fois supérieur au circulateur de la chaudière.

-

Côté tarif :

Un traitement utilisant seulement le circulateur de la chaudière pour tenter de retirer les boues de l’installation coûte en moyenne entre 250 et 350 € mais cette technique devrait être à terme abandonnée car elle provoque dans tous les cas une aggravation du problème initial.

Un traitement de désembouage utilisant une pompe, du personnel et du matériel spécifique coûte en moyenne entre 750 et  1000 €.

-

Observons de plus près les différences très importantes des deux procédés.

-

1°- Un débit différent

-

- La pompe de désembouage a un débit de 18 000 Litres / heure

- Le circulateur a un débit maxi de 6 000 Litres / heure (maximum)

Afin de bien comprendre cette différence il suffit d’observer les deux appareils.

-

Photo 1 – Présentation d’un circulateur et d’une pompe de désembouage

-


2°- Une conception différente

-

La pompe de désembouage possède un réservoir de 40 litre dans lequel décante la boue qui est ensuite évacuée au tout à l’égout pendant l’opération de désembouage.

-

Le circulateur étant raccordé sur le réseau de chauffage il ne peut pas diriger le flux vers l’égout. Les boues sont mises en circulation dans le réseau mais ne sont pas extraites immédiatement.

-

Photo 2 – Réservoir de désembouage avec moteur de pompe en inox à l’intérieur

-


-

3°- Le double flux contre le simple flux

-

La pompe de désembouage possède une commande manuelle qui dirige le sens du flux, une fois le flux passera par le haut des radiateurs et ressortira par le bas puis par simple manipulation de la vanne le flux changera de sens un passera par le bas du radiateur et ressortira par le haut ceci aura un effet mécanique très important dans le soulèvement des boues. Cette commande d’inversion est une vanne de couleur rouge.

-

Le circulateur de la chaudière ne peut aller que dans un seul sens (même si vous inversez la polarité électrique de celui-ci)

-

Photo 3 – La vanne rouge correspond à la vanne d’inversion du flux

-

-

4°- Traitement sous contrôle permanent contre traitement libre sans contrôle

-

Le traitement de désembouage par pompage se fait sous la présence permanente d’un professionnel du chauffage, celui-ci doit en effet manoeuvrer réulièrement la vanne d’invesion du flux, mais aussi ouvrir ou fermer en permanence les différents radiateurs, il doit agir sur la surface des radiateurs au moyen d’un maillet souple afin de décoler mécaniquement les boues, enfin il doit régulièrement vidanger et remplacer l’eau de circulation qui se charge rapidement de boue.

-

Le procédé utilisant le circulateur de la chaudière pour faire circuler le produit désembouant se fait pendant 15 à 20 jours sans que jamais le professionnel vienne contrôler l’état du réseau. Même si le produit désembouant se répand dans le réseau au moyen d’un petit circulateur étant se que l’on appel un dispersant le produit décroche une grande quantité de boue ayant pour effet d’augmenter la densité de l’eau conduisant à des contraintes supplémentaires sur le circulateur en particulier en créant des surchauffent du moteur pouvant provoquer sa rupture.

-

5°- Injection d’un inhibiteur de corrosion sur un réseau désemboué contre l’injection du même inhibiteur dans un réseau encore plein de boue

-

Il s’avère risqué d’injecter un inhibiteur de corrosion qui rappelons le est une substance chimique active sur un réseau chauffage qui n’a pas été correctement désemboué ou qui n’a pas été correctement rincé.

-

Le traitement de désembouage par pompage permets de contrôler facilement et régulièrement l’état du rinçage de l’ensemble du réseau tout simplement en opérant des prélèvements en cours de traitement et en mesurant le pH de l’eau ainsi que sa conductivité, si celle ci se rapproche de celle de l’eau courante le rinçage est terminé.

-

Photo 4 – Trousses et matériels de mesures adapté au terrain

-

-

Le procédé utilisant le circulateur de la chaudière quand à lui n’intègre nullement le protocol d’analyse du rinçage, nombreux sont ceux qui laisse dans l’installation non seulement pratiquement la même quantité de boue qu’à l’origine mais en plus n’arrivant pas à rincer efficacement l’eau du réseau, celui ci se retrouve avec du produit désembouant en circulation permanente en plus de l’inhibiteur qui devrait être la seule substance en solution.

-

Pour conclure

- ° -

Chacun pourra comprendre que le procédé qui annonce qu’un désembouage se faisant uniquement par injection d’un produit désembouant dans le réseau chauffage pendant 15 à 20 jours et utilisant comme seul source mécanique de diffusion le circulteur de la chaudière ne peut en aucun cas apporter la moindre satisfaction en terme d’éfficacité de plus ce procédé est dangereux car il va déséquilibrer complètement la composition de l’eau du réseau de chauffage. Un circulateur chauffage n’est en aucun cas prévu pour procéder à des désembouages il s’agirait même d’une contre indication imposé par tous les fabricants de ce genre d’appareil. En effet, le circulateur va permettre la mise en circulation d’un fluide ayant une viscosité cinématique de 1 cSt le liquide devra être clair, propre et non agressif, sans particules solides ou fibreuse.

-

Un désembouage est dans tous les cas une procédure technique lourde qui doit être effectué par un spécialiste ayant un savoir étendu dans le domaine de la chimie de l’eau des réseaux de chauffage et qui sera à tout moment réagir et analyser efficacement l’ensemble des complications pouvant intervenir lors du protocol de désembouage. La pompe qui est utilisé est puissante, elle pourra pomper des liquides même très chargés sans présenté la moindre anomalie.

-

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

7 réponses à Faut il désembouer avec une pompe ou un circulateur

  1. Descieux dit :

    bonsoir
    Que pensez-vous de la désemboueuse Virax 295020 ? Suffit-elle pour une installation de 6 radiateurs et sachant que son débit est 30l/mn?
    En vous remerciant et avec toutes mes félicitations pour votre site
    Hubert Descieux

    • Pierre Boisseau dit :

      Bonjour à vous,

      Un débit de 30 L / min me semble assez faible pour le désembouage en particulier si vous avez un réseau particulièrement chargé et ceci même si le nombre de radiateurs est faible (moins de 10 au total). Personnellement je n’en prendrais pas le risque.

      Salutations courtoises – Pierre Boisseau

  2. RP dit :

    bonsoir un article intéressant ;) merci

    Je tente ma chance avec une question même si elles ont l’air de rester sans réponses depuis 2010.

    Mon installation est à mon avis très très embouée auriez vous une entreprise qualifié et qui pourrait intervenir en Meurthe et Moselle (nord) a me conseiller …

    De plus que pensez vous des systèmes écologique de désembouage type eco-solution et consort ? http://www.eco-solutions-environnement.fr/desembouer/desemboueurs-clarificateurs-drageau/

    D’avance merci.

    • Pierre Boisseau dit :

      Bonjour à vous,
      Elles ne restent pas sans réponse je réponds tout simplement directement sur la boite mail de l’intervenant en général.

      Je n’ai pas d’entreprise à vous conseillez mais vous pouvez tenter de contacter la Société Sentinel qui aura peut être des entreprises partenaires.

      Pour la dernière question le sujet est trop vaste pour le traiter par mail en effet la réponse n’est pas de dire oui c’est bien ou non se n’est pas bien.

      Salutations courtoises – Pierre Boisseau

  3. Goran dit :

    Bonsoir,

    Professionnel du chauffage, j’ai une pompe à desembouer (type Virax), et j’emploie actuellement du X800 pour desembouer mon installation avant de raccorder ma nouvelle chaudière. Le X800 a rincé les particules en suspension dans l’eau, mais il reste une couche adhérente d’oxydes ferriques sur la surface interieure des radiateurs, ainsi que des dépôts de rouille impossibles à décoller… En gros l’installation n’est pas rincée.

    Auriez-vous une idée de l’origine du problème?

    Cordialement

  4. Bagard Serge dit :

    Bonjour ,
    article très interessant comme tous ceux de votre site,pouvez vous me dire si cette pompes de desembouage n’est pas la même que celle qui sert au détartrage du corps de chauffe mais avec un autre produit ?
    Ma chaudière de marque Frisquet 23 KW Hydromotrice et très entartrée, de plus elle à 27 ans pensez- vous que le détartrage du corps de chauffe peux encore se justifier ?

  5. michel dit :

    bonjour,
    Je viens de lire votre analyse de désembouage qui me semble claire et juste.
    Par contre beaucoup de societees proposent des désembouages (disons plutot rincage) en 3 4 heures vite fait bien fait pour 300 e
    Maintenant 2 petites questions.
    La pompe a desembouer ne risque pas au vu de sa puissance d´endommager les installations?
    Es ce facile de la brancher sur mon installation?
    merci de me repondre
    cordialement
    MB

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>