La veilleuse et le thermocouple

 

A – La veilleuse d’allumage d’une chaudière

-

La veilleuse d’allumage d’une chaudière est constituée à son extrémité dite froide d’un tube en aluminium ou en cuivre ramenant le gaz de la vanne jusqu’à son extrémité dite chaude, le tube est vissé dans le bloc veilleuse dans lequel se place un petit injecteur. Cette veilleuse a deux fonctions, la première est d’apporter au thermocouple (organe de sécurité) la chaleur nécessaire à la formation d’une tension, la seconde est d’enflammer le brûleur principal de la chaudière afin de subvenir à une demande de chaleur. Cette veilleuse est dite permanente car elle reste allumée tout le temps sa consommation est estimée à 5 % ce qui signifie qu’une chaudière à veilleuse permanente consommera 5 % de plus qu’une chaudière à veilleuse intermittente bien évidement il est difficile de vérifier cette donnée. La veilleuse permanente continue de fonctionner même en cas de coupure de courant en effet elles est desservie en gaz par l’ouverture d’un électro-aimant alimenté par un thermocouple générant une tension électrique de l’ordre de 33 mV lorsqu’il est chauffé. Attention la chaudière ne peut pas fonctionner car le brûleur principal est actionné par une vanne gaz qui elle est alimentée en 230 V AC.

-

Les veilleuses d’allumage permanentes équipent aussi bien des chaudières murales que des chaudières au sol mais également des chaudières à évacuation cheminée mais aussi des chaudières à évacuation ventouse.

- ° -

Photo n°1 – Bloc veilleuse d’une chaudière sol

-

Nous observons en partant du haut l’extrémité chaude du thermocouple c’est à dire celle plongée dans la flamme de veilleuse, en partie centrale la veilleuse contenant l’injecteur gaz (non visible sur cette photo), puis l’électrode d’allumage (généralement cette électrode est raccordée à un allumeur piézoélectrique qui envoi l’étincelle sur la tête de veilleuse afin de l’enflammer il peut exister également des petits boitier que l’on appel allumeur récurant qui vont emmagasiner de l’énergie afin de créer un train d’étincelles susceptible d’enflammer la veilleuse .

-

Nous voyons à l’extrémité gauche de la tête de veilleuse un raccord en laiton prolongé d’un tube en aluminium qui amène le gaz à la veilleuse.

-

Veilleuse type Polidoro

-

- ° -

Photo n° 2 – Veilleuse permanente servant à allumer un brûleur principal de chaudière

-

Attention ceci correspond à un montage expérimental en laboratoire le brûleur principal ici au premier plan est composé de trois rampes en phase de combustion.

-

Ce montage est effectué dans des conditions appropriées nous vous déconseillons fortement de réaliser ce type de montage qui s’avère particulièrement dangereux.

-

-

Le même brûleur placé dans la chambre de combustion de la chaudière. Noter en bas à gauche l’allumeur piézoélectrique noir reliant l’électrode d’allumage par un câble blanc. Le tube cuivre relié par un colson rouge au tube d’admission du gaz en aluminium est une partie du thermocouple celui-ci vient se visser à la vanne gaz représentée en partie haute sur cette photo.

-

- ° -

Présentation de plusieurs modèles de veilleuses d’allumage permanentes complètes

-

Photo n°3 – Veilleuse avec allumeur piézo

-

-

Photo n°4 – Veilleuse type Furigas avec thermocouple à droite

-
-

Photo n° 5 – Veilleuse type Théobald équipant en particulier les chaudières de la marque Frisquet

-

-

Photo n° 6 – Bloc veilleuse n’appartenant pas à une chaudière mais a un accumulateur d’eau chaude sanitaire

-

Veilleuse type Junkers

-

-

Bien évidemment il existe encore de très nombreux modèles de bloc veilleuse permanente avec thermocouple cependant il n’est pas possible dans la présente publication d’en faire l’énoncé.

-

Il est très important pour un bon fonctionnement de la chaudière que la veilleuse soit stable, puissante, de couleur bleue et que le thermocouple soit correctement positionné à l’intérieur.

- ° -

Photo n° 7 – Une veilleuse présentant une flamme parfaite et un positionnement du thermocouple adéquate.

-

-

Afin d’obtenir ce type de veilleuse il est important de vérifier un accessoire faisant partie intégrante de la veilleuse : l’injecteur. En effet si celui-ci est encrassé ou même tout simplement abîmé la restitution de la flamme à la veilleuse sera sans appel. La flamme de la veilleuse deviendra molle, instable, présentant une teinte orangée et quelques fois dans les situations les plus graves il n’y aura plus de flamme du tout.

-

Photo n° 8 – Quelques modèles d’injecteurs veilleuses

-

Injecteur n°4 – 1 trou

-

-

Injecteur n° 24 – 2 trou

-

-

En partant de la gauche 3 injecteurs de types longs et 1 injecteur coloré de marque Robershaw pour GN*

-

-

* Gn = Gaz Naturel

- ° -

Position de l’injecteur dans la veilleuse

-

Photo n° 9 – Bloc veilleuse avec en haut le thermocouple – Au centre la veilleuse avec l’injecteur qui se trouve sortie puis le tube aluminium d’admission de gaz – En bas l’électrode d’allumage

-

Veilleuse type Polidoro

-

-

Problème fréquemment rencontré ayant des répercussions sur le bon fonctionnement de la chaudière

-

Il est impératif de brosser une fois par an l’injecteur de la veilleuse dans le cas contraire la chaudière présentera de manière totalement aléatoire des arrêts répétés par disjonction de la veilleuse, des difficultés d’allumages après plusieurs mois d’arrêt par exemple lors de la remise en service du chauffage et hiver après la saison estivale. Ce type d’anomalie ne provient pas du thermocouple, ni de la vanne gaz, ni du SPOTT (sécurité de refoulement des fumées), ni de la chaudière elle même, ni du thermostat d’ambiance. Le problème est lié à l’injecteur veilleuse encrassé.

-

Pour observer à quel point l’injecteur peut s’encrasser nous allons présenter une série de photos prises sur des veilleuses non entretenues

-

Injecteurs sortis de leurs veilleuses observez la poussière qui arrive à se placer jusque dans l’orifice calibré et qui réduit le débit de gaz à la veilleuse. Ces injecteurs équipent bien des chaudières fonctionnelles mais présentant des difficultés avec l’apparition de mise en sécurités régulières pendant la saison de chauffe.

-

Photo n°10 – Injecteur sale Photo n° 11 – autre injecteur sale vu de profil

-
-

Photo n° 12 – Injecteur sale vu  de face

-

-

Photo n° 13 – Injecteur de veilleuse recouvert de gras et de poussière

-

-

Photo n° 14 – Observez ces deux injecteurs ils sont identiques à cela près que l’un est neuf et l’autre usagé

-

-

Photo n° 15 – Intérieur d’une veilleuse – Observez la poussière présente dans le tube veilleuse (tube situé à droite c’est dans ce tube que l’on introduit l’injecteur)

-

- ° -

B – Le Thermocouple

-

Le thermocouple est une sécurité de flamme cette technologie est abandonnée depuis plusieurs années maintenant cependant il reste encore en usage un très grand nombre de chaudière à thermocouple. La technologie qui remplace le thermocouple est dite à allumage électronique et sonde d’ionisation (ceci fera l’objet d’un article spécifique).

-

1- Principe de fonctionnement

-

Le thermocouple se compose de deux fils de métaux différents soudés bout à bout de façon à fermer une boucle. Le chauffage d’un des points de liaison entre les deux métaux provoque une différence de potentiel (tension) qui engendre un faible courant électrique (30 mV avec +/- 5 mV). Ce courant est envoyé dans la bobine d’un électro-aimant, ce dernier maintient une armature en fer doux. Si le chauffage du thermocouple est interrompu le courant disparait, l’électro-aimant ne maintient plus l’armature qui est repoussée par un ressort de rappel et le clapet gaz alimentant la veilleuse se referme par l’intermédiaire d’un jeu de leviers arrêtant la veilleuse.

-

Comme la tension donnée par le thermocouple est faible (30 à 35 mV) il est impératif qu’il y ait un excellent contact entre les bornes du thermocouple et l’électro-aimant. Le courant étant faible l’effet attractif de l’électro-aimant n’est pas suffisant pour rapprocher l’armature des pôles on doit donc agir manuellement sur le bouton poussoir de l’armature.

-

Photo n° 16 – Thermocouple avec son embout magnétique

-

La tête du thermocouple se trouve en haut alors que l’embout magnétique se situe en bas. Le clapet gaz est situé sur l’extrémité de l’électro-aimant il est de couleur blanc et repose sur le ressort de rappel. Observez la taille courte du tube en cuivre du thermocouple.

-

-

Schéma de l’électro-aimant et du thermocouple

-

En haut on observe la coupe du thermocouple et en bas l’embout magnétique composé de son électro-aimant

-

-

Photo n° 17 – L’embout magnétique est ouvert en deux parties

-

On observe à gauche l’armature en fer doux et à droite le ressort de rappel de l’embout magnétique

-

-

Schémas de principe du fonctionnement : Thermocouple / Embout magnétique / Veilleuse

-

Position n° 1 – Etat de repos – Veilleuse éteinte – Clapet gaz fermé

-

Clapet gaz                                                            Electro-aimant            Poussoir

-

Position n° 2 – Actionner le bouton poussoir – Ouverture du clapet gaz – Allumer la veilleuse

-

-

Position n° 3 – Relâcher le bouton poussoir – Le clapet gaz reste collé en position ouvert – la veilleuse reste allumée

-

-

Problème fréquemment rencontré : faut il ou non remplacer le thermocouple ?

-

A cette question il faudra répondre dans 99 % des cas NON. En effet le thermocouple est un accessoire particulièrement résistant même fortement endommagé, ouvert ou craquelé le thermocouple continue de produire une différence de potentiel suffisante. A titre d’information l’électro-aimant reste fermé pour une tension minimum de 10 mV en dessous de cette valeur la différence de potentiel n’est plus suffisante pour maintenir le clapet gaz ouvert. Afin de confirmer le diagnostique de remplacement du thermocouple le seul moyen est la mesure de la tension de restitution si cette valeur est supérieure à 20 mV vous pouvez considérer que votre thermocouple a encore de nombreuses années devant lui.

-

Principe de mesure de la tension de restitution du thermocouple

-

Photo n° 18 – la mesure d’une tension se fait au moyen d’un multimètre en position tension – Observez la valeur indiquée sur le multimètre.

-

Là encore vous êtes en présence d’un montage de laboratoire mais moi même étant un homme de terrain il est tous à fait possible d’opérer au contrôle du thermocouple avec un montage différent, en dévissant l’embout froid du thermocouple, raccordez votre multimètre de la manière présentée sur la photo 19, puis actionnez le bouton poussoir afin de faire arriver le gaz à la veilleuse et ainsi faire chauffer la partie chaude du thermocouple laissée en place, maintenez avec votre doigt le bouton poussoir actionné jusqu’à stabilisation de la valeur lue.

-

-

Photo n° 19 – Agrandissement du raccordement pour la prise de mesure

-

-

-

Photo n° 20 – réglage du multimètre

-

-

Une fois cette opération réalisée vous êtes en mesure de diagnostiquer sans le moindre doute si il est nécessaire ou non de remplacer le thermocouple.

-

Petit bilan de dépannage :

-

Lors des opérations de dépannage si votre client vous dit que la chaudière est difficile à faire démarrer, qu’elle se coupe régulièrement, ou qu’elle fonctionne pendant des semaines puis se met à disjoncter tous les jours voir plusieurs fois par jour n’hésitez pas dans la majorité des cas il s’agit d’un injecteur de veilleuse sale, profitez en pour brosser l’extérieur de la veilleuse ainsi que le thermocouple, remontez l’ensemble en faisant vos testes d’étanchéité au mille bulles, ne serrer par trop la noix à la veilleuse vous risquerez de l’aplatir et donc de la rendre fuyarde. si vous avez un problème contactez moi si vous êtes de la région je peux vous fournir des injecteurs, du tube aluminium à la coupe, des noix et raccords de tous types à un prix avantageux.

- ° -

Note personnelle :

-

Cet article a été rédigé en ayant une pensée pour Denis, alors Denis si tu lis cela amuse toi bien. A très bientôt.

Ce contenu a été publié dans Décrire ma chaudière. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

61 réponses à La veilleuse et le thermocouple

  1. Sacha dit :

    Bonjour et tout d’abord merci pour votre site .
    Je me permets de vous contacter car voici mon problème :
    Ma chaudière , elm Leblanc modèle aclea glm 5/23, se met en sécurité (la veilleuse s’éteint )après 1 ou 2 minutes lorsque je tire de l’eau chaude sanitaire ( le chauffage est éteint en ce moment de l’année ).
    Il arrive parfois que cela arrive aussi l’hiver avec le chauffage avec parfois difficulté de ré-allumage de la veilleuse. Ce problème dure depuis pas mal d’année .
    De nombreux « professionnels » se sont succédés mais aucun n’a trouvé le problème .
    Je désespère de trouver quelqu’un de compétent .
    Exercez vous sur Paris ou avez vous un confrère à le conseiller qui soit aussi consciencieux et professionnel que vous?

    Dans l’attente de votre réponse ,
    Merci

  2. red dit :

    Bonsoir,

    Des électrodes sales peuvent-elles faire sauter le fusible de 2 A d »une chaudière Frisquet Prestige?

  3. steph dit :

    Merci bcp,
    grasse à ce topic, j’ai dépanne ma chaudière.
    la tension de mon thermocouple été de 10mV et il se maintenait pas.
    apres netoyage du gicleur, bruleur et sonde thermocouple, il monte presque à 15mV et il tien.
    A voir dans le temps.
    Encore merci :-)

  4. jam dit :

    super vos conseils j’ai un camion pizza avec four a gaz a la reunion et grace a vous je viens de reparer mon four qui ne tenais plus la veilleuse allumée
    merci ma soirrée de travailler est sauver

  5. Massilia13 dit :

    Bonjour,
    Je me suis longuement inspiré de vos explications pour résoudre un dysfonctionnement sur mon poële gaz AUER RN6. Un injecteur nettoyé et ça repart; formidable!! Les articles aussi bien documentés sur le principe de fonctionnement de ce système sont TRES rares. Je comprends maintenant comment mon système fonctionne, les points de vigilance, comment vérifier le thermocouple mais aussi…comment ne pas me faire abuser par une personne peu scrupuleuse qui préconisait de changer le bloc gaz + les éléments périphériques alors qu’un néttoyage soigneux lors de la révision annuelle aurait été salvateur. En outre j’ai découvert que des mesures devaient être réalisées lors de la révison. je n’en ai point vue !!
    Je garde à l’esprit que la sécurité est la condition indispensable à toute manipulation.
    Merci.

  6. Salim Suleyman dit :

    Je vous tire chapeau pour votre site, je le trouve formidable, très explicite et surtout très serviable… merci 1000 fois pour votre marque d’interet pour les internautes soucieux et soifs du savoir.
    Comme profane en la matière, j’ai eu le plaisir de lire vos precieuses informations et de depanner par la meme occasion mon chauffage à gaz : Embout magnétique defectueux… encore merci infiniment pour votre geste.
    Cordialement

  7. jimmy62 dit :

    Bonjour,
    Suite à un pb récurant de pression sur ma Chapée 1.24 FF , je me suis décidé à changer mon vase ou plutôt à en installer un en externe car celui d’origine est inaccessible.
    Plus de pb de pression mais dès que mon thermostat d’ambiance déclenche l’allumage, la chaudière se met en défaut pression ou manque d’eau!! Il me suffit de couper la chaudière au bouton du général et elle se remet en route.
    Le pb peut t-il venir de mon thermostat ?
    Merci d’avance de votre aide.

  8. L'Albigeois dit :

    Bonjour, je tenais a vous remercier pour ce site qui m’a permis de dépanner en ce jour férié ma chaudière qui refusait de demarrer.
    Site que je trouve très bien fait et tourné de manière extrêmement pédagogue.
    Encore merci et bonne continuation.

  9. Ferri dit :

    Bonjour,le souci qui me fait vous contacter ,est le suivant: à l’allumage de la saison ma chaudière est montée à 60,comme affiché,mais depuis ,elle ne dépasse plus les 20/30
    je l’ai nettoyée avant la mise en route,comme à chaque fois,mais là je commence à craindre pour l’hiver. Au secours ! je précise qu’il s’agit d’une chaudière en fonte au sol de marque Saint Roch Couvin ( de 87 ) sans ECS, je l’entretiens moi mème depuis tjrs.J’ai changé le thermocouple ( 3 ans ) de mème que l’aquastat.Le boitier gaz a été changé il y a 10/12 ans,(encrassement important) . Voilà je pense n’avoir rien oublié .Cordialement.
    James.

  10. JIQUEL dit :

    Je précise que j’ai changé il y a un an 1/2 la carte électronique, le débistat, et l’électrode d’allumage. Dans l’attente impatiente de votre aide.
    Cordialement.

  11. JIQUEL dit :

    Bonsoir,
    Je reviens vers vous car je suis dans la panade totale avec ma chaudière à gaz LAMBORGHINI XILO 20MC W TOP. Je n’ai plus d’eau chaude ni chauffage. La rampe de gaz se déclenche bien mais le tic tic tic de l’allumage (du piezzo?) perdure trop longtemps et la chaudière finit par se mettre en sécurité au bout de 7 secondes environs. La carte électronique semble propre, elle a 1 an 1/2;Le bouton rouge à gauche reste fixe. Merci par avance.

  12. Yves Geoffroy dit :

    Merci pour cet exposé très didactique et détaillé qui m’a permis de connaître le thermocouple des chaudières (bien que je sois électronicien, j’ai des lacunes …) et de dépanner la mienne.
    Yves Geoffroy Toulouse

  13. THILL dit :

    Bonjour,

    Que veut dire « 60 s » pour un thermocouple universel 30 mV ?
    Est ce le temps d’appui minimum avant de relacher le bouton de sécurité lorsqu’on allume la veilleuse ?

    Merci d’avance de votre réponse et bravo pour ce site très pédagogique.

  14. rom1 dit :

    Bonjour
    merci pour votre site clair et précis. Il m’a beaucoup aidé pour tenter d’avancer dans la réparation de ma chaudière qui refuse de se mettre en marche. Après relâche du bouton poussoir de la veilleuse, celle-ci s’éteint immédiatement. L’injecteur est nickel, le thermocouple bien dans la flamme de la veilleuse et génère bien un voltage suffisant. Auriez-vous la gentillesse de me dire s’il reste qqch à tenter ? L’electro-aimant peut-il être défectueux ? ou le ressort ? ….
    Je suis au bout de mes tentatives, que j’ai pu tenter grâce à votre site. Merci pour ça, et si vous avez une idée à m’offrir, je suis trrrrrrèèèèès preneur.
    Merci encore. Kenavo.

  15. romain dit :

    bonjour,

    j’ai suivi vos conseils concernant l’injecteur

    par compte je souhaiterais le remplacer mais je n’en trouve pas

    c’est un injecteur un trou de 3.5 en avez vous ?

    PS: je suis entre Seclin & Carvin

  16. mathieu dit :

    Merci pour cet article très détaillé qui m’a permis de découvrir le fonctionnement de ma chaudière ! Précisément de la veilleuse à thermocouple !
    Ca chauffe…enfin ! :-)

    Par contre j’ai cassé la céramique de la bougie sur ma veilleuse de type Junkers et du coup je l’ai carrément enlevé puis j’ai utilisé une allumette. Est-ce gênant si je laisse le « trou » ouvert ?

    Encore merci !

  17. flo dit :

    bonjour,

    merci pour se site vraiment très bien!!
    voila j’ai un petit soucis ,j’ai une chaudière de dietrich de 1989 , le problème est l’allumage du brûleur , la veilleuse tient bien mais quand je mets le bouton du bloc gaz en position chauffage le brûleur (la rampe ) de s’allume pas !

    Si quelqu’un avais une idée sur se probleme merci par avance!!

  18. Adrien dit :

    Merci beaucoup pour toutes ces informations j’ai réussi à réparer ma chaudière tout seul alors que ca fait des années que mon chauffagiste se galère chaque année…
    Alors du coup MERCI BEAUCOUP!!!

  19. kruch dit :

    Bonjour
    j’ ai un problème sur ma chaudière ideal standard creatis 1101/24
    allumage sans problème mais aprés 12 heures de fonctionnement la chaudière se met en panne ( changement groupe gaz + sonde allumage ) résultat idem .
    La chaudière à été révisée
    Pouvez -vous me communiquer et me renseigner sur le problème récurant de cette panne .
    Je vous remerçie d avance

  20. julien dit :

    bonjour, pourriez vous me dire s’il y a des risque d’intoxication au Co, quand le thermocouple est déffectieu, car la flamme de mon bruleur s’arrete assez souvent, et le temps de pouvoir faire vérifier celui ci j’aimerais savoir s’il y a un réel danger, pcq j’ai un enfant en bas age à la maison et je n’aimerais pas le retrouver intoxiqué.

  21. lenglin dit :

    bonjour j ai un chauffeau leblanc j ai changer le thermocouple et la tete magnétique il y a 2 moi et la il c coupé apré une prise d’eaux et la plu moyen de le rallumé savai vous se quil se passe merci

  22. FENIGER Georges dit :

    Problème d’allumage chaudière gaz DE DIETRICH avec Brûleur à veilleuse STOP GAZ

    bonjour

    Un grand bravo pour votre site! depuis que j’ai lu vos remarques sur l’injecteur de la veilleuse je vais commencer par le nettoyer car je pense qu’en 30 ans d’entretien cela n’a pas ete beaucoup fait!

    Voici ma demande de conseil

    Le bruleur est équipé d’une electovanne Theobald EV854 changée en 2005;

    tout a tres bien marché jusqu’au printemps (en Mars)

    Depuis peu j’ai constaté un probleme intermittent de démarrage; alors que la chaudiere devrait demarrer (thermostat enclenché), le bruleur ne démarre que si je manipule le robinet gaz en fermant et ouvrant le gaz; que se passe t-il ? Est ce un probleme d’electrovanne? un probleme de nettoyage de l’injecteur de la veilleuse?

    Maintenant la chaudiere est arretée car nous avons un lave main gaz pour l’été;

    comment tester l’electovanne? est ce que cela peut etre autre chose, par exemple le robinet?

    Que dois changer à priori? la bobine de l’electrovanne?

    merci d’avance

    cordialement

  23. Karim dit :

    Je tiens juste à vous remercier pour votre super site, et vos explications claires, précises et illustrées. Je viens, grâce à vous, de réparer mon chauffe-eau Junkers, le problème était effectivement l’injecteur (sale).
    Merci encore et bonne continuation

  24. Jacques dit :

    merci pour cette explication mais un point précis : chaudière Friquet de 1980, épisodiquement problème d’allumage du brûleur : la veilleuse s’allume mais en relachant le bouton il n’y a pas le petit clic qui précéde l’allumage du brûleur et la veilleuse s’éteint. Faut- il changer le thermocouple? où celà provient-il d’autre chose ?
    Un professionnel est venu il y a 1 an ou 2 et à « cogner sur le bloc (où se trouvent les boutons) et çà a marché !

  25. Steph dit :

    Bonjour,

    Je tiens a vous félicité pour votre site qui est trés interressant.

    Je me permets de vous soliciter car depuis quelque temps ma chaudiere (Aquarelle Kalina) se met en securité aléatoirement lorsque la chaudiere se declenche pour je ne sais quelle raison.
    Quand la chaudiere reste en veilleuse, aucun probleme. Et celle ci peut fonctionner sans problème pendant une semaine et du jour au lendemain se couper.
    Elle passe en securité lorsque qu’elle se declenche, et par exemple au bout de 30 secondes ou plus parfois.

    Merci d’avance pour votre aide

    Cordialement,

  26. beaussier dit :

    Bonjour,
    J’ai une chaudière viessmann inox de 1984, la veilleuse est légèrement cassée sur la collerette « d’echappement « , je pense que c’est la raison des flammes que j’obtiens qui ont une collerette jaune . La veilleuse tient bien, mais la chaudiere se coupe en cycle de chauffe et tout s’éteint, est ce réellement un probleme de veilleuse ou dois je chercher ailleurs?
    Je vous remercie de vos infos .
    Cordialement

    • beaussier dit :

      Bonjour,
      J’ai testé comme vous me l’avez demandé, la veilleuse marche tout le long de la chauffe et se coupe quand cette dernière s’éteint.
      Merci de votre aide.
      Beaussier

  27. alain0607 dit :

    J’ai oublié de préciser qu’il me semble avoir localisé le bouton de ré-enclenchement de sécurité que j’ai réactivé : il se situe derrière le bloc de réglage de température là ou sont connecté la sécurité fumée et surchauffe.
    Donc à priori pas de pb de sécurité

  28. alain0607 dit :

    J’avance dans mes investigations sans pour autant pouvoir conclure :
    J’ai testé l’alimentation au niveau du bloc gaz : 230v en demande et 0 sans demande.
    D’autre part, je constate que sans alimentation de la chaudière, je retrouve le fonctionnement pour la veilleuse, elle reste alimenter tant que le maintien le poussoir.
    Dois-je en conclure que le pb se situent au niveau du bloc gaz  comment puis-le tester ? ou serait-ce le thermocouple malgré les 20mv mesuré ?
    Merci de votre aide

  29. alain0607 dit :

    bonjour
    J’ai testé le thermocouple, j’ai bien les 20mv donc à priori ce n’est pas la cause de mon dysfonctionnement, peut-être s’agit d’une mise en sécurité, mais je n’arrive pas à localiser ou se le bouton de ré-enclenchement peut se situer si cette chaudiere en est équipé (frisquet hydro TGP de 1992)
    merci de votre aide

  30. alain0607 dit :

    Bonjour et bravo pour toutes explications.

    Mon pb sur ma chaudiere (frisquet hygro TGP) ne démarre plus. quand j’essaie de la faire démarrer, j’appuie sur le poussoir et provoque l’étincelle, la veilleuse fait une flamme, mais dès que je relache le poussoir elle s’éteint. Avant la panne, j’ai constaté que lorsqu’elle s’ enclenchait, elle faisait des bruits de mini explosion. j’ai démonté la veilleuse et je l’ai nettoyer mais c’est pareil veilleuse s’allume tant que je maintiens le poussoir et au relachement plus rien, je soupçonne le thermocouple mais à priori si je vous ai bien compris, il est peu probable que se soit, je ne l’ai pas encore testée au voltmètre.
    D’ou pensez-vous que ça puisse provenir ?
    (info complémentaire, la chaudière a du prendre beaucoup de poussière pendant un phase de travaux de maçonnerie l’année dernière à proximité de la chaudière que je n’ai pas encore nettoyé.
    Je vous remercie par avance

  31. sylvie dit :

    merci pour votre réponse mais après le nettoyage il ne veut toujours démarrer la veilleuse est de type junkers vous avez peut etre une autre solution à me proposer même une pièce à changer
    merci par avance

  32. sylvie dit :

    bonjour j’ai un chauffe eau fluendo il ne veut pas demarrer le gaz arrive le flamme s’allume et elle se coupe de suite pouvez vous me donner une solution pour mon probleme merci d’avance

  33. chaabane dit :

    bonjour ;
    d’abord ,je vous felicite pour ce site
    ensuite j’ai la veilleuse ‘FLUENDO C ET M’ qui s’eteind souvent (le plombier a changer le termocouple et le bouchon magnetique) : meme probleme alors j’ai netoyé l’injecteur ,resultat meme probleme ,ya pas d’autre chose a verifier ,
    merci d’avance pour votre aide

  34. rauwel dit :

    bonjour chez un petit soucis avec ma chaudière chappee 1c j ai changer mon thermocouple la chaudière fonctionne mais uniquement en manuel des que j enclenche le bruleur elle s éteint est on entend un clic comme une sécurité qui s enclenche d ou peut provenir mon probleme

  35. Cyril dit :

    bonjour,
    Bravo pour votre site, je ne suis pas du tout un expert en chaudiere j’ai un problème que j’ai identifié mais j’aimerai votre avis pour le résoudre en sécurité !! La petite fenêtre permettant de visualisé la veilleuse sur ma chaudière est cassé, donc quand j’essai d’allumé ma chaudière la veilleuse s’éteint avec le courant d’air qui la traverse !! si je place une feuille de sopalin devant la chaudiere fonctionne correctement, mais le sopalin n’est pas une solution !! pourriez vous me dire par quoi remplacé cette fenêtre !!

    merci et bonne journéé

  36. Montana dit :

    Bonjour Monsieur,

    C’est avec une grande joie et beaucoup d’espoir que j’ai découvert votre site, car j’ai de gros soucis avec mon ballon d’eau chaude que j’essaie de dépanner moi-même faute de moyen financier.

    Problèmes rencontrés :

    1)J’ai constaté que je n’avais plus d’eau chaude après vérification j’ai vu qu’il était éteint ceci n’était jamais arrivé auparavant. J’ai donc procédé à son rallumage Opération réalisé avec succé.

    2)Le lendemain je n’avais plus d’eau chaude je suis allé voir il était à nouveau éteint j’ai donc rallumé. Mais le surlendemain il s’est de nouveau éteint.

    3)J’ai réalisé à plusieurs reprises la même manipulation. Mais je rencontrai toujours le même problème.

    4)A ce point-là je me suis dit ‘’cela fonctionne mais pas correctement’’ j’ai donc pensé qu’un simple nettoyage suffirai.

    5)J’ai donc fait quelques recherches sur internet. J’ai trouvé les explications que je recherchai.j’ai donc procédé au nettoyage de la buse et de son injecteur comme préconisé.

    6)Après remontage le problème était toujours présent. J’ai donc continué mes recherches afin de comprendre le fonctionnement.

    7)Je n’avais pas encore découvert votre site. Sur les autres sites il était conseillé que si le nettoyage n’avait pas fonctionné il fallait changer le thermocouple.

    8)Thermocouple neuf acheté, remonté problème toujours présent, la veilleuse ne tient pas.

    9)J’ai alors complétement démonté le support veilleuse et procédé à un nettoyage plus minutieux de l’embout de la buse et de l’injecteur.

    10)Remontage et toujours la même, la veilleuse ne teint pas, impossible d’activé le bruleur malgré une flamme bien bleu.

    11)Je suis desespéré car ayant quelques notions en électromécanique et je n’arrive pas réparer j’ai pourtant fait le tour du problème. Je ne voie pas ce que je pourrai faire de plus.

    Merci d’avoir la gentillesse de m’aider à comprendre afin que je puisse enfin avoir de l’eau chaude.

    J’attends avec grande impatience vos commentaires. Bonne soirée à vous.

  37. Christophe dit :

    Bonjour,
    depuis 3 jours nous n’avons plus de chauffage,en effet notre chaudière s’est éteinte et ne veux plus se rallumer. Une personne est venu regarder et nous a dit que le boitier de contrôle allumage. Résultat, une perte de 176€ car ce n’est pas cela du tout. Le problème est toujours le même, on entend que la machine veut s’enclencher mais rien ne se passe.Maintenant on me dit que c’est peut être le bloc veilleuse à changer, encore une dépense de 110€.
    Hier j’ai sorti ce bloc et je vois quand chauffant avec un briquet durant 1 minute la flamme prend mais rien ne se lance.
    Auriez vous une idée ?
    J’ai une chaudière IDEAL STANDARD type Créatis 1101/18 LE de 1999

    Cordialement.

    Christophe

    • admin dit :

      Bonjour à vous,

      Vous devez faire vérifier la résistance au niveau des bobines du bloc gaz si celle ci est infinie sur l’une d’elle ou même les deux la bobine est coupée et votre bloc gaz est en cause dans ce problème et non le boitier de contrôle et d’allumage en première intention.

      Salutations courtoises – Pierre Boisseau

  38. michel dit :

    bonjour j’espere que votre site va pouvoir me depanner je suis sans chauffage depuis hier et d’apres les problemes que j’ai pour ma chaudiere, j’ai teste le thermo-couple directement sur la plus gande flamme de la veilleuse type polidoro la sa fonctionne mais pas sur la petite flamme je vais aller chercher un gigleur comme vous le dite ici c’est surment de la que viens la panne . je vous laisser un autre message pour vous dire si j’ai resolu ma panne

  39. fab dit :

    Un grand merci pour ce site pédagogique, nous venons de nettoyer l’injecteur et notre chaudière refonctionne : MERCI !!!

  40. duhamel gregory dit :

    Bonjour,
    tout d’abord votre site est très bien fait. J’ai un souci avec ma chaudière chappée XG1 qui ne veut pas passer en mode brûleur, j’ai la veilleuse allumée, je pense que ma bobine 220v est alimentée et pourtant rien ne se passe. J’ai eu un souci de veilleuse avant cela et j’ai changé le thermocouple et depuis plus de soucis de veilleuse mais pas de démarrage chaudière.Qu’en pensez vous? J’ai ausi démonté le bloc gaz pour le nettoyer complètement a la souflette en basse pression ( a peine 1.5bars). Ma pression d’eau est à environ 1.5bars indication au mano. Tous mes radiateurs fontes sont à l’arrêt. Ma pompe tourne. Qu’en pensez vous?

    Cordialement

  41. Alain GERARD dit :

    Bonsoir monsieur,
    on trouve rarement des site avec des explications aussi pratiques sur internet.
    Je ne suis pas grand bricoleur et avait peur de toucher à la partie liée au gaz de mon ballon. Avec la notice de montage (donc démontage) du bloc gaz et vos explications, j’ai réussi à faire repartir le ballon et ravoir de l’eau chaude à la maison.

    Merci à vous pour cela.
    Cordialement.

    AG

  42. Tom DAO dit :

    Bonjour,

    Un grand merci pour votre site, vos explications claires et en connaisseur !
    J’ai pu faire démarrer ma chaudière CHAFFOTEAUX MAURY en panne depuis son arrêt vers juin 2011 sans prob ..
    Vive le côté positif d’internet et bonne continuation
    TD

  43. bernadette dit :

    mille mercis pour ces explications très claires, les photos…

    Il ne m’est plus possible de payer un homme de métier pour venir faire la vérification annuelle de mes 2 convecteurs: le dernier a passé en tout 18 minutes, et sa facture était de 198 €.

    Il a juste nettoyé une veilleuse et a regardé les autres convecteurs de l’extérieur, sans même les ouvrir !

    Grâce à ces explications, j’ai pu dépanner mon convecteur: c’était simplement une veilleuse encrassée.

    C’ets vraiment très généreux de partager ainsi votre savoir

    Bernadette (Belgique)

  44. Devouard dit :

    Bonjour,
    La veilleuse (de type junker d’après vos photos) sur ma chaudière Stix s’éteint dès que j’en lache le bouton d’allumage.
    J’ai suivi vos recommandations et vérifié l’injecteur de la veilleuse (contrôlé au compte fil) ainsi que la tension aux bornes du thermo couple (supérieure à 20mV). Mais rien n’y fait.
    J’ai même inversé la polarité aux bornes du thermo couple, car la pièce qui porte les cosses peut se monter dans les deux sens. Elle ne possède pas de détrompteur, et j’ai pensé avoir pu la remonter à l’envers. Mais rien n’y a fait encore. Le sens de la polarité a t’il d’ailleurs une importance pour que la bobine soit correctement alimentée et fonctionne en maintenant le clapet de gaz ouvert (je pense que oui mais n’en suis pas certain)?
    Votre site est particulièrement bien fait, et très didactique. J’ai appris beaucoup mais malheureusement il me manque encore des éléments pour relancer efficacement mon chauffe eau. Si vous avez une idée, je vous remercie par avance de me la communiquer.
    Je suis un photo-journaliste scientifique (sans eau chaude) diffusé par Look At Sciences. J’habite par ailleurs à Colombes.
    Bien cordialement.
    Antoine Devouard

  45. Jacques Jourdanet dit :

    Bonjour,

    En ce dimanche frais, surtout pour ma mère nonagénaire, j’ai voulu allumer la chaudière gaz au sol Portherm (des années 70, je crois) puisque l’installation de sa remplaçante à condensation n’a pas encore été réalisée.

    La veilleuse ne « tenait » pas et, comme chaque année, au redémarrage, je ne voyais comme issue que le changement du thermocouple.

    Nombreuses recherches sur la Toile. L’hypothèse d’une sécurité liée à la pression de l’eau m’a permis de m’apercevoir que celle-ci était insuffisante. Ce problème réglé, la flamme se maintenait après les 30 secondes d’appui sur le bouton, mais plus petite et, lorsque je mettais le thermostat en position de marche, la flamme de la veilleuse s’éteignait.

    De nouvelles recherches m’ont conduit enfin à votre site d’une qualité exceptionnelle.
    J’y ai glâné aussitôt trois informations de poids :
    - dans 99 % des cas, ce n’est pas le thermocouple qui est en cause ;
    - flamme jaune : injecteur de la veilleuse encrassé ;
    - sur deux photos,la position précise du pointeau du thermocouple.

    J’ai donc procédé aux opérations correspondantes. L’injecteur n’était pas encrassé hormis une réduction du trou de quelque microns en un endroit (j’avais changé la veilleuse il y a quelques années). Le nettoyage m’a permis de voir enfin une belle flamme bleue alors que le plombier n’était jamais parvenu à lui faire partir ses crêtes jaunes (!)
    Bien sûr, elle s’est maintenue et les rampes se sont aussitôt allumées.

    Un grand bravo pour votre don de connaissances et savoir-faire ; un grand merci pour le parti que vous m’avez permis d’en tirer.
    Bien cordialement,
    Jacques Jourdanet

  46. Depoortere dit :

    Vos explications claires m’ont permis de réparer ma chaudière VAILLANT VCF. Je me disais bien qu’un thermocouple c’était quasi « éternel » mais la flamme de la veilleuse s’éteignait souvent. Sur ce modèle de chaudière, l’injecteur de veilleuse ne se trouve pas sous la flamme, mais devant un petit tube en lyre qui prépare le mélange air/gaz et qui brûle au bout du tube dans un déflecteur en V qui guide la flamme sur le thermocouple. j’avais bien observé que la branche gauche du V était légèrement plus écartée de l’axe, mais craignant de casser cette pièce, je n’y avais pas touché. Suite à vos explications sur les flammes de veilleuse molles, j’ai osé, et bien m’en a pris ! CA FONCTIONNE FARPAITEMENT !

    Un grand MERCI

  47. MISABIH dit :

    :razz: MERCI CES TREE UTILE POUR NOUS

  48. Silvain dit :

    Bonjour,
    Merci beaucoup pour votre site et vos différentes explications.

    J’ai un problème. Ma chaudière utilisée pour le chauffage et la production d’eau chaude s’éteind de manière relativement alléatoire du moins vraissemblablement après une chauffe prolongée(>15/20min) (la veilleuse est coupée)

    J’ai vérifiée le thermocouple (tension de sortie environ 22mV) (sur l’un des fils du thermocouple 2 thermocontacts sont montés en série, positionnés sur les tuyauteries)

    (j’ai par ailleurs vérifié le bruleur, le gicleur… tout semble ok)

    Le problème ressemble à une sécurité sur la température qui se déclencherait suite à une surchauffe. Cependant il est difficile de remettre la veilleuse en marche même après avoir attendu 1h. De plus d’après le thermomètre sur la chaudière, l’eau du chauffage atteind une température stable d’environ 70°C avec une pression de 2bar et les boutons de commande de température de chauffe aussi bien de l’eau que du chauffage se trouvent en position médiane.

    j’ai également pensé à un problème de combustion imparfaite (production de CO…) qui déclencherait une sécurité. Y a t il ce genre de capteur sur une chaudière avec veilleuse ayant peut être 10ans ? (je n’ai à priori rien trouvé)
    Comment vérifier ce genre de point? (j’ai ouvert la fenêtre qui se trouve juste à côté pour favoriser l’aération mais rien ne change (sauf qu’il fait du coup froid… :-))

    Dernière précision, il n’y a pas d’électronique sur cette chaudière ancienne génération et basique

    que me conseilleriez vous de vérifier?

    je vous remercie d’avance beaucoup pour votre aide.

    Salutations.

    • admin dit :

      Bonsoir à vous,

      Si vous avez un doute sur la surchauffe vous pouvez la shunter pour l’essai – 1° – Vous pontez le shunt qui va semble t’il de la sécurité sur chauffe au thermocouple tout simplement – 2°- Vous mettez la chaudière en service et vous constatez s’il y a disjonction de la veilleuse si oui c’est bien dans un premier temps la sécurité surchauffe qui déclenche la disjonction de la veilleuse.

      Il est très probable que votre chaudière si elle a une dizaine d’années soit équipée d’une sécurité anti-refoulement que l’on nomme également SPOTT ceci est imposé depuis 1997 c’est ce que vous appelez la sécurité CO (Monoxyde de carbone) si c’est elle vous devez vérifier le tirage du conduit en plaçant la canule d’un déprimomètre (Oh que c’est barbare comme nom) dans le conduit de fumée vous devez faire fonctionner votre chaudière pendant au moins 5 à 10 minutes et avoir une valeur de tirage minimum de -0,03 mbar si pas vous avez un refoulement et ceci peut avoir une influence sur la veilleuse. Enfin vous pouvez acheter un détecteur de CO et le placer juste à l’arrière de la chaudière à proximité de la boîte à fumée si il y a refoulement important le détecteur de CO sonnera et vous serez informé.

      Voilà espérant avoir répondu concrètement à votre problème – Salutations courtoises – Phil

  49. Arnaud dit :

    Bonjour,

    J’apporte quelques précisions, la chaudière ne s’allume plus du tout. Lorsque que je veux la mettre en marche,l’arrivée de gaz me parait trop importante, cela provoque une très grosse flamme (environ 50 cm) accompagnée d’une détonation (légère) comme si il y avait trop de gaz d’un coup et plus rien.J’ai pas retanté ma chance.

    Arno

  50. Arnaud dit :

    Bonjour,

    Bravo pour vos explications je comprend mieux le fonctionnement de ma chaudière.

    Cpdt, j’ai un problème dont je ne trouve pas la solution. Ma chaudière est une chapée messine 15C

    En rentrant ce soir, ma chaudière est éteinte. Je remarque un peu d’eau sous la vanne de pression (certainement du à une surpression du réseau ). Je précise que ce matin, avant de partir la température de mon logement était in-habituellement élevée, mais en voyant le thermostat d’ambiance coupé j’ai pas vérifié la chaudière dans le garage.

    Ce soir en rallumant la chaudière, j’ai pu constaté que le bruleur démarre directement à l’allumage (on entend le gaz qui est a fond )(avec thermostat d’ambiance à l’arrêt), et fonctionne sans cesse jusqu’à la coupure de sécurité à 100 c° environ.

    En résumé, je n’ai plus de veilleuse, le réglage de t° sur la chaudière ne réagit pas (de 30 à 90°), et ma chaudière chauffe à fond jusqu’à la coupure.

    Pour le moment j’ai tout éteint, mais je ne comprend pas le problème.

    Merci de votre aide.

    • admin dit :

      Bonjour à vous Arnaud,

      La période actuelle m’occupant de manière très intense (froid rigoureux oblige) je ne peux passer que peux de temps à vous répondre.

      En prenant par le début effectivement :

      1°- L’eau sous la chaudière indique qu’il y a une pression dans le réseau chauffage supérieure à la pression de tarage de la soupape chauffage (3 bars en général) donc il est utile de comprendre pourquoi cette soupape habituellement tranquille c’est ouvert ?

      2°- La suite de votre explication nous apporte semble t’il la réponse en effet une montée importante en température importante c’est à dire comme celle que vous décrivez fait montée la pression dans le réseau chauffage à ce titre il serait nécessaire de vérifier l’état du vase d’expansion – A t’il encore de l’azote ou faut t’il en rajouter ?

      3°- Ce qui nous amène à la seconde question : pourquoi y a t’il montée en température ?
      Vous me dite que votre thermostat d’ambiance à l’arrêt il y a quand même mise en route de la chaudière ceci est une anomalie puisque votre thermostat d’ambiance commande l’allumage de votre brûleur à moins qu’il ne soit raccordé sur l’allumage du circulateur uniquement ce qui pourrait expliquer cette observation et comme avant tout fonctionné normalement personne n’y a fait attention – La commande du brûleur restant sous le contrôle unique de votre aquastat chaudière (bouton gradué sur la chaudière qui vous permet de régler justement la température départ de votre eau dans le réseau chauffage) – L’aquastat étant défectueux la chaudière fonctionne sans arrêt jusqu’à son point maximal (100 °C environ) où là une sécurité surchauffe coupe la chaudière complètement – Enfin le fait que vous ne savez pas allumer votre chaudière c’est que tout simplement la sécurité surchauffe doit être réenclenchée MANUELLEMENT tant que cela n’est pas fait vous n’aurez semble t’il rien (si mon hypothèse de travail est vérifiée).

      Conclusion :

      Vérifier si votre sécurité surchauffe est déclenchée si oui réarmez là elle est souvent placée sous un petit cache sorte de bouchon à dévisser ressemblant à ceux utilisé pour les portes fusibles électronique.

      Ensuite vérifier au moyen de votre multimètre en continuité si votre aquastat fonctionne – Si pas faite le remplacer puis faite à nouveau votre essai normalement tout devrait allé mieux – Enfin faite vérifier la charge de votre vase d’expansion (il n’est pas utile de le remplacer mais de la regonfler à l’azote et non au compresseur à air).

      Salutations courtoises – Pierre Boisseau

  51. NICOLAS Edgard dit :

    D’abord un grand bravo pour votre site. Le plus intéressant que j’aie trouvé sur le sujet (surtout pour les non initiés dont je suis)
    Voici, en résumé, le problème pour lequel je sollicite votre conseil
    Chaudière : CHAPPEE R106 38 kW
    Bloc gaz : UNITROL
    (probabl.Bloc GAZ ROBERTSHAW UNITROL BE http://www.diff.fr/g/g128cgh.html)
    Problème veilleuse: s’éteint systématiquement après que le brûleur s’arrête. Obligation de réenclencher manuellement (à raison de 2x/h)
    Cause probable : « flamme molle » due à une obstruction de l’injecteur
    Réaction de mon chauffagiste : 1) considère que « le nettoyage de la veilleuse+injecteur ne servirait à rien » 2) a commandé les « pièces » de rechange (injecteur et veilleuse ?) via E-Mail le 1/10/2010
    Mais, trois semaines sont passées et les pièces ne sont toujours pas là !
    Question : 1) au cas où ces pièces n’existeraient plus, vu l’âge de ma chaudière, quelle autre veilleuse pourrait-on adopter ? 2) En attendant, quid d’un nettoyage ?
    Grand merci d’avance pour vos bons soins

  52. Xavier Dominguez dit :

    Votre site est très intéressant, on y trouve des informations utiles et c’est très bien expliqué. Mes meilleurs voeux.

  53. hamon gerard dit :

    Bonjour,je vous ai laissé, ily a quelques mois, un message sur ma situation avec ma chaudiere Gazina 1.Elle s’est de nouveau mise en arret,j’ai acheté un bloc gaz unitrol7000 BER.Le montage s’est bien passé,l’allumage de la veilleuse aussi et la mise en flamme de la rampe gaz du l’appel de température du thermostat.Mais ma joie a été de courte durée,la veilleuse s’est de nouveau coupée.Dans vos descriptifs, au niveau des veilleuses la flamme doit avoir une belle couleur avec une intensité correct pour maintenir une tension constante à la bobine.J’ai pu allumé la rampe 3fois mais elle se coupe après 5 mn de marche.Quels sont les différents défauts qui peuvent maintenir la chaudiere en arret. Merçi pour votre réponse gérard :twisted: :twisted:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>