Remplissage chaudière sol

 

De nombreuse situations nécessite de savoir remplir sa chaudière. Lorsque l’on possède une chaudière murale se n’est pas très compliqué dans la grande majorité des cas la barrette de raccordement sous la chaudière prévoie un emplacement comme il l’a été démontré en détail dans l’article intitulé « barrette de raccordement inférieure ». Le problème se pose pour le remplissage des chaudière au sol car à ce moment c’est l’installateur qui prévoit et positionne sa ou ses vannes de remplissage.

-

Le remplissage d’une installation de chauffage peut servir par exemple lorsqu’il y a eu une chute de pression dans l’installation et que la chaudière sol est équipée d’un détecteur de pression qui va couper l’arrivée du gaz dès que la pression est passée sous un certains seuil (souvent ce seuil minimal est placé à 0,5 bar). Cela peut également être utile lorsque l’on souhaite faire un appoint d’eau dans le réseau chauffage ou bine lorsque l’on à vidanger son réseau de chauffage pour peindre derrière un radiateur. Il existe encore des raisons multiples justifiant les causes d’un remplissage d’une installation de chauffage équipée d’une chaudière au sol.

-

a) Tout d’abord il s’agit de repérer un tube unique qui peut être en cuivre, en PER ou autres matières synthétiques ou en acier qui est raccordé sur l’eau froide sanitaire, c’est en effet avec de l’eau froide sanitaire du réseau que l’on remplis l’installation de chauffage. Ce tube est en relation avec le réseau de chauffage qui lui est composé en général de deux tubes parallèles (le départ chauffage et le retour chauffage).

-

b) Le tube d’amenée d’eau froide raccordé à l’un des tube du réseau de chauffage est très souvent équipé de deux vannes l’une sur l’autre donnant à ce montage une configuration remarquable.

-

c) L’organe de remplissage du réseau de chauffage qu’il s’agisse d’un simple vanne ou d’une double vannes et normalement situé près d’un accessoire incontournable du chauffage le manomètre (le manomètre est un organe de mesure qui mesure une pression en bar indiqué dessus) en effet lors du remplissage le chauffagiste doit suivre son remplissage de réseau au moyen de ce manomètre.  Attention le manomètre ne doit pas être confondu avec le thermomètre qui indique la température en degré centigrade.

-

d) De manière générale il faut bien se dire qu’une recherche minutieuse devra être entreprise afin de localiser spécifiquement l’organe de remplissage de l’installation de chauffage.

-

Photo n° 1 – Double vannes de remplissage sur une installation de chauffage équipée d’une chaudière au sol

-

Sur cette photo la flèche noire dirigée vers le bas donne le sens d’entrée de l’eau de remplissage dans le réseau de chauffage central.

-

-

Photo n° 2 – Double vannes de remplissage raccordée sur la canalisation retour chauffage

-

On observe sur cette installation plus sophistiquée l’emplacement de ces double vannes de remplissage toujours avec la même configuration une canalisation eau froide raccordée à une canalisation chauffage. Il est tout à fait possible d’observer le raccordement de la canalisation eau froide de remplissage sur une canalisation départ chauffage. Il est également possible de rencontrer dans certains cas une vanne de remplissage et non une double vannes et que celle ci ne soit même pas située dans le même local que la chaudière. Comme il l’a été dit dans l’introduction la mise en place du remplissage de la chaudière sol se fait au grès de l’installateur chauffagiste.

-

-

Photo n° 3 – Double vannes de remplissage raccordée sur le retour chauffage

-

-

Photo n° 4 – Double vanne de remplissage raccordée sur le retour chauffage sur un réseau en PER chauffage et à partir d’un réseau PER sanitaire

-

On observe sur cette photo le raccordement caractéristique des réseau en PER on parle dans ce cas de figure du raccordement en « pieuvre » il est constitué d’un ensemble de nourrices en laiton qui vont véhiculées d’un côté l’eau froide sanitaire et de l’autre l’eau chaude et du côté chauffage d’un côté il y aura le tube PER (Polyéthylène réticulé) de couleur bleu symbolisant l’eau de Retour Chauffage et le tube PER de couleur rouge symbolisant l’eau de Départ Chauffage. L’usage de ce genre de réseau en PER nécessite obligatoirement l’emploi d’un inhibiteur de corrosion à introduire dans l’eau de chauffage lors de la première mise en eau du réseau chauffage à défaut de très grosses anomalies apparaissent en particulier sur des réseau chauffage équipée d’une chaudière murale.

-

-

Photo n° 5 – Double vannes de remplissage délocalisées par rapport à la chaudière sol qui se trouve en cuisine

-

On observe que ce vase d’expansion chauffage est équipé d’une vanne d’arrêt située dans sa partie supérieure cependant en l’absence de purge sur cette vanne le montage est quelque peu maladroit. En fait la chaudière au sol se trouve en cuisine et la double vannes de remplissage se trouve à la descente de cave il est bien souvent utile même pour le professionnel de rechercher l’emplacement du remplissage quand il s’agit de chaudière au sol.

-

-

Afin de faciliter le repérage de l’organe de remplissage il est très souvent utile de repérer le manomètre (organe de mesure qui indique une pression en bar) puisque c’est avec le manomètre que l’on va suivre le remplissage de l’installation en arrêtant de remplir lorsque celui-ci indique 1,2 bar à froid. Attention les manomètres peuvent être intégrés à la chaudière, ils peuvent être indépendant, ils ne doivent pas être confondu avec le thermomètre de la chaudière qui indique  la température dans la chaudière en degrè centigrade.

-

Photo n° 6 – Manomètre intégré sur une chaudière sol

-

On observe bien l’inscription sur le manomètre de l’unité de mesure le « bar » ceci est un moyen fiable pour savoir reconnaitre le manomètre en plus le manomètre chauffage en général sur les réseau des particuliers ne dépasse guère 10 bars maximum alors que le thermomètre présente lui une graduation allant de 0 à 90 °C en général.

-

-

Photo n° 7 – Manomètre de marque Thermador sur réseau chauffage déporté par rapport à la chaudière

-

-

Photo n° 8 – Manomètre de marque Euro index sur réseau chauffage déporté par rapport à la chaudière sol

-

-

Photo n° 9 – Manomètre implanté sur l’installation de chauffage central

-

On observe sur cette photo que le manomètre n’est pas intégré à la chaudière sol

-

-

Photo n° 10 – Manomètre intégré à une chaudière sol

-

-

Photo n° 11 – Manomètre chauffage intégré à la chaudière sol

-

-

N’hésitez pas à laisser vos commentaires ou posez vos questions en cliquant ici

Ce contenu a été publié dans Décrire ma chaudière. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Remplissage chaudière sol

  1. gerard dit :

    bonjour je rénove ma chaudière au fioul je voudrai savoir si je peux installer le manomètre juste avant la pompe cordialement gerard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>