Remplissage d’une chaudière murale

 

Notez que de manière générale chaque installation de chauffage est conçue de manière différente – Les conseils apportés dans cette fiche technique sont des généralités – Si vous souhaitez des informations plus détaillées à votre propre situation laissez moi votre commentaire en cliquant sur le lien ci-dessous, j’y répondrais avec grand plaisir.

- ° -

N’hésitez pas à laisser vos commentaires – Cliquez ici !

- ° -

I – Remplissage d’une chaudière murale

- ° -

Les chaudières murales sont équipées d’une barrette de raccordement inférieure fournie par le fabricant de la chaudière qui reprends :

- ° -

1°- la vanne d’arrêt Départ Chauffage

2°- la vanne d’arrêt Retour Chauffage

3°- la vanne d’arrêt GAZ (généralement de couleur jaune)

4°- la vanne d’arrêt de l’eau froide sanitaire

5°- la tubulure de raccordement du départ Eau Chaude Sanitaire (ECS)

- ° -

Photo n° 1 – Barrette de raccordement située sous la chaudière modèle : Isosplit – Marque : Saunier Duval

- ° -

On observe en partant de gauche à droite :

-

1° – Une double vanne rouge positionnée horizontalement (la vanne est donc ouverte on dit qu’elle est dans le sens du fluide) elle isole le Retour chauffage

-

2° – Un tube bleu positionné sur le devant de la photo situé juste à côté de la double vanne rouge sur lequel et entouré un papier ceci correspond à la vanne de remplissage sur ce modèle de chaudière il suffit de le tourner dans le sens horaire pour remplir puis de refermer dans le sens anti-horaire. C’est le robinetd e remplissage.

-

3° – Une vanne bleu positionnée horizontalement elle isole l’entrée d’eau froide sanitaire dans la chaudière

-

4° – Une vanne rouge également positionnée horizontalement elle isole le Départ chauffage (c’est à dire le départ de l’eau vers les radiateurs)

-

5° – Une tubulure cuivre en forme de coude à 90 ° sans vanne il représente le départ de l’eau chaude sanitaire vers les robinets de puisage (il n’est pas équipé de vanne d’isolement)

-

6° – Une vanne jaune positionnée verticalement (la vanne est donc fermée puisqu’elle n’est pas positionnée dans le sens du fluide gazeux) elle isole l’arrivée du gaz au bloc gaz de la chaudière. Le petit téton que l’on observe en prolongement de la vanne correspond à une vis de mesure de la pression gaz dite Amont c’est à dire la pression gaz en sortie de compteur GDF (dans le nord cette pression est comprise entre 25 et plus de 30 mbar).

- ° -

- ° -

Photo n° 2 – Barrette de raccordement située sous la chaudière – Modèle chaudière : City – Marque : De diétrich

- ° -

On observe un agencement différent de gauche à droite nous avons :

-

1° – Un « disconnecteur » il possède deux petits robinets noir qui servent à remplir la chaudière (là encore et comme dans tous les cas pour remplir l’installation de chauffage la chaudière doit être à l’arrêt et l’ouverture des robinets de remplissage doit se faire doucement afin de ne pas trop apporter d’air parasite dans l’installation)

-

2° – Un premier « bloc » en laiton qui possède une vis plate sur la gauche du « bloc » c’est le départ chauffage, le petit téton sur la droite du « bloc » sert à vidanger la chaudière il suffit pour cela de le tourner doucement attention si vous utilisez une pince multiprises veiller à bien rester dans l’axe de rotation sinon vous risquez de tordre le pas de vis.

-

3° – Le second « bloc » en laiton identique au premier s’est le départ de l’eau chaude sanitaire vers les robinets de puisage, là aussi il y a un téton de vidange

-
4° –  La vanne jaune au centre c’est la vanne d’isolement du gaz alimentant le bloc gaz de la chaudière
-

5° – Le troisième « bloc » en laiton plus petit que les deux autres correspond à l’entrée de l’eau froide dans la chaudière

-

6° –  Le quatrième « bloc » en laiton complètement à droite correspond au Retour chauffage il est identique au « bloc » Départ chauffage.

- ° -

Lorsque vous vidangez la chaudière pour éviter de vider l’installation de chauffage complètement :

-

1° – Isolez votre chaudière pour cela fermer la vis plate d’isolement Départ chauffage (située sur le premier « bloc ») puis la vis plate d’isolement Retour chauffage (le quatrième « bloc »)

-

2° – Prévoyez un seau et une éponge et ouvrez les deux vis de vidange situées sur les « bloc » Départ et Retour chauffage, si vous n’en ouvrez qu’une seule vous risquez de ne pas créer l’appel d’air suffisant pour vidanger la chaudière.

-

Sachez que cette méthode ne vidange pas complètement la chaudière mais elle la dépressurise ainsi vous pouvez retirer certaines pièces pour réaliser vos travaux de remplacement ou nettoyage le cas échéant. Le vase d’expansion (accessoire composant la chaudière murale), reste plein d’eau c’est lui qui contient le plus grand volume d’eau de la chaudière entre 5 à 8 litres d’eau en moyenne (un peu plus si il a été remplacé par un vase externe).

- ° -

Pour remplir votre chaudière avant tout vous observez bien si vous avez correctement réalisé les étanchéités liées à votre intervention de remplacement de pièce puis :

- ° -

1° – Au moyen d’un tournevis plat (dans le cas de notre photo n° 2) vous ouvrez doucement la vis d’isolement Départ chauffage puis la vis d’isolement Retour chauffage ainsi vous mettez en contact la chaudière vidangée en partie avec l’installation de chauffage

-

2° – Au moyen des deux petits robinets noir situés sur le « disconnecteur » appareil noir situé à l’extrême gauche de la photo n°2 vous ouvrez le premier (l’ordre n’a aucune importance) doucement puis le second vous commencez à  entendre un bruit caractéristique de passage d’eau dans la canalisation.

-

3° – Vous observez le manomètre qui est situé sur la droite du cadran avant de votre chaudière (voir photo n° 3 – en bas) il est constitué de petites leds et il est gradué en « bar » dès que vous arrivez à 1 bar vous continuez encore quelques secondes de remplir puis vous arrêtez avant d’arriver à 1,5 bar. Il n’est pas nécessaire de mettre l’installation de chauffage en pression.

-

4° – Vous remettez en service votre chaudière en actionnant le bouton d’allumage, rapidement vous entendez un bruit de bouillonnement c’est normal le circulateur de la chaudière s’est mis en service, après quelques secondes vous arrêtez la chaudière à son interrupteur puis vous purger tous les radiateurs prévoir à ce titre une grosse éponge qui sera nettement plus pratique q’un verre ou un autre type de récipient.

-

5° – Dès que les radiateurs sont purgés, remettez en service la chaudière attendre 1 à 2 minutes puis regardez la valeur de la pression sur le manomètre situé à droite de la chaudière si il a baissé réajustez là entre 1 et 1,5 bar comme décrit plus haut. Il est possible que les jours suivants il y ait des appoints en eau à réaliser profitez pour contrôler sous la chaudière ainsi qu’à l’endroit de la manipulation de dépannage que vous avez réalisé, si il n’y pas l’apparition d’une petite fuite.

- ° -
- ° -

Photo n° 3 – Tableau avant de la chaudière De diétrich – modèle : City

- ° -
- ° -

Photo n° 4 – Barrette de raccordement inférieure Modèle : Isofast – Marque : Saunier duval

- ° -

On observe de gauche à droite :

-

1° – Premier « bloc » en laiton laiton avec vis plate d’isolement plate (à ne pas manipuler avec un tournevis plat !!  mais au moyen d’une clé plate) c’est le Retour chauffage, le bloc est composé sur son flanc droit d’un téton surmonté d’un petit robinet noir servant à la vidange de la chaudière.

-

2° – Second « bloc » en laiton plus petit que le premier il est composé d’une vis plate d’isolement (à ne pas manipuler avec un tournevis !!! mais une clé plate) c’est l’entrée de l’eau froide dans la chaudière, ce « bloc » possède un prolongement partant sur la droite et raccordant le « disconnecteur » de remplissage chaudière.

-

3° – Troisième « bloc » noir appelé disconnecteur il sert au remplissage de la chaudière (c’est un clapet anti-retour évitant en cas d’avarie d’envoyer sur le réseau d’eau froide sanitaire de l’eau souillée) le petit robinet noir sert à remplir la chaudière contrairement à la chaudière modèle : City vue plus haut le disconnecteur de la chaudière modèle Isofast (celle présenté ci dessus) ne possède qu’un seul robinet de remplissage. Le disconnecteur possède un prolongement également partant vers la droite et raccordant un quatrième « bloc » en laiton.

-

4° – Quatrième « bloc » en laiton composé d’une vis d’isolement plate ( ! Ne pas manipuler cette vis d’isolement avec un tournevis plat mais une clé plate) c’est Départ chauffage, il est également composé comme le premier « bloc » de gauche d’un téton et d’un robinet noir de vidange chaudière.

-

Note complémentaire : on peut observer à droite et plus bas sur la photo la soupape de sureté chauffage tarée à 3 bars avec sa tête caractéristique de couleur rouge. La soupape sanitaire quant à elle non visible sur cette photo est tarée à 10 bars et possède une tête de couleur bleue.

- ° -
- ° -

Photo n° 5 – Quelques modèles de disconnecteur servant en autre à remplir la chaudière

- ° -

Disconnecteur sur chaudière murale de marque Franco Belge

-
-

Disconnecteur sur chaudière murale de marque Ferroli

-

-

Disconnecteur sur chaudière murale de marque Wolf

-

- ° -

N’hésitez pas à laisser vos commentaires – Cliquez ici !

Ce contenu a été publié dans Décrire ma chaudière. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Remplissage d’une chaudière murale

  1. Très bon descriptif et bien détaillé, j’ai enregistré la page dans mes favoris, merci

  2. boukrina melek fawzi dit :

    toute est claire saufe que j aimerai savoire ou voire un chémas de pratique :roll: et merci de toute vos effort

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>